Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - UPMC/CNRS/IRD/MNHN

Zoom Science - Juillet 2015 - De surprenantes variations dans l’eau du système solaire primitif

L’origine de l’eau sur Terre est une des grandes questions de la géochimie. Il est probable que l’eau des océans ait pu être apportée par des comètes ou des météorites provenant de la ceinture d’astéroïdes (chondrites). La signature isotopique de l’hydrogène, principal constituant de l’eau et quasi-absent dans la plupart des minéraux, est le moyen le plus couramment utilisé pour tracer l’origine de l’eau dans le système solaire. 
Les composants des chondrites, peu modifiés depuis leur formation, constituent de véritables témoins des conditions physico-chimiques qui régnaient dans le système solaire jeune, il y a environ 4.5 milliards d’années. Parmi ces composants, on trouve dans certaines chondrites des minéraux hydratés qui ont enregistré la signature isotopique de l’eau à partir de laquelle ils se sont formés. Cependant, dans les chondrites, ces minéraux hydratés sont très finement mélangés à un autre porteur de l’hydrogène : la matière organique. Il est donc très difficile de mesurer individuellement leur composition isotopique au sein de la roche.
Dans cette étude, nous avons utilisé un nouveau protocole de mesure avec la sonde ionique NanoSIMS installée au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris pour estimer la contribution de chacune de ces phases à la composition isotopique de l’hydrogène dans les chondrites (détails du protocole dans Piani et al., 2012). Nous avons donc pu estimer localement, pour différents types de chondrites, qui de la matière organique ou des minéraux hydratés possède le plus fort rapport isotopique.
 
 
 
Téléchargez l'article (395 KB)
 
Référence


"Micron-scale D/H heterogeneity in chondrite matrices: A signature of the pristine solar system water?"


Piani, L (Piani, Laurette); Robert, F (Robert, Francois) ; Remusat, L (Remusat, Laurent)


EARTH AND PLANETARY SCIENCE LETTERS Volume: 415 Pages: 154-164 
DOI: 10.1016/j.epsl.2015.01.039 Published: APR 1 2015 




 

Contacts


Laurette Piani l IMPMC l Equipe Comochimie l laurette@ep.sci.hokudai.ac.jp
François Robert l IMPMC l Equipe Comochimie l T. 01 44 27 52 17 l robert@mnhn.fr

Cécile Duflot - 17/02/16

Contact

Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ impmc.upmc.fr)

Directeur de l'institut

33 +1 44 27 52 36

 

Nalini Loret (Nalini.Loret @ impmc.upmc.fr)

Attachée de direction

33 +1 44 27 52 17

 

Dany Thomas-Emery (danielle.thomas @ impmc.upmc.fr)

Gestion du personnel

33 +1 44 27 74 99

 

Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

Gestion financière

33 +1 44 27 56 82

 

Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

Chargée de communication

33 +1 44 27 46 86

 

Fax : 33 +1 44 27 51 52

L'IMPMC en chiffres

L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

 

  • 40 chercheurs CNRS
  • 46 enseignants-chercheurs
  • 19 ITA CNRS
  • 15 ITA non CNRS
  • 50 doctorants
  • 13 post-doctorants
  • 12 bénévoles

 

 Chiffres : janvier 2016