Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - UPMC/CNRS/IRD/MNHN

Zoom Science - Septembre 2015 - Les effets du sel sur la symétrisation de la glace planétaire

Illustration de la transition entre la glace salée (en bleu le chlore, en orange le lithium, en rouge l’oxygène et en blanc l’hydrogène) en phase moléculaire VII (en haut) et en phase symétrique X (en bas) sous l’effet de pressions supérieures à un million d’atmosphères, typiques de croûtes de glaces à l’intérieur de planètes comme Neptune (à droite).

Des physiciens de l’Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC - CNRS/UPMC/IRD/MNHN), et du Earth and Planetary Science Laboratory de l’EPFL à Lausanne, ont montré que la présence de sels dans la glace empêche la transition sous pression de la phase moléculaire VII à la phase atomique X. La phase X est la forme de glace la plus stable dans les conditions de pression et température typiques des grands corps glacés de l’Univers, tels que Neptune ou Saturne, dans lesquels elle est vraisemblablement abondante. Dans cette phase symétrique, l’atome d’hydrogène se situe à mi-chemin entre les deux atomes d’oxygène donnant lieu à l’unique forme de solide atomique connu pour l’eau. Cette phase X  constitue aussi l’état précurseur de la phase superionique, un autre ingrédient majeur des planètes géantes glacées. La transition entre la phase VII et la phase X est gouvernée par les effets de délocalisation quantique du proton, dont la modélisation représente l’un des défis les plus importants pour les modèles théoriques actuels. 

 

 

 

Téléchargez l'article (322 KB)

 

Référence
"Effect of salt impurities in ice on the H-bond symmetrization at high pressure"
Livia E. Bove, Richard Gaal, Zamaan Raza, Adriaan A. Ludl, Stefan Klotz, Antonino M. Saitta, Alexander F.Goncharov, and Philippe Gillet
PNAS, vol. 112 no. 27,  juillet 2015
http://www.pnas.org/content/112/27/8216.short



Contact
Livia Bove l IMPMC l Equipe Physique des systèmes simples en conditions extrêmes (PHYSIX) l Livia.Bove @ impmc.upmc.fr

 

 

Cécile Duflot - 19/02/16

Traductions :

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ impmc.upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ impmc.upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Evancia Mahambou (evancia.mahambou @ upmc.fr)

    Gestion du personnel

    33 +1 44 27 74 99

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Chargée de communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertise de météorites

     

    Expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour les 3e et les Seconde : feriel.skouri@impmc.upmc.fr (feriel.skouri @ impmc.upmc.fr)

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016