Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Du fer réduit en conditions oxydantes dans le manteau terrestre - Actu CNRS INSU - 13 mars 2019

Les oxydes de fer sont des constituants essentiels des intérieurs planétaires. D'après les modèles géochimiques actuels, la formation de ces oxydes est directement liée à l'activité de l’oxygène : une activité élevée favorisant la formation de fer ferrique (Fe3+), tandis qu’une activité faible induit la formation de fer à l'état ferreux (Fe2+), voire métallique (Fe0). Ce concept est aujourd’hui remis en question par une équipe franco-américaine de chercheurs, issus entre autre du Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (IMPMC, Sorbonne Université/CNRS/Muséum national d'Histoire naturelle/IRD) : celle-ci a découvert au sein du manteau terrestre du fer réduit formé dans des conditions oxydantes (FeO2Hx). Les conséquences pour les cycles internes du carbone et de l’eau pourraient être majeures.

Lire l'article sur le site de l'INSU du CNRS

 

Référence

E. Boulard, M. Harmand, F. Guyot, G. Lelong, G. Morard, D. Cabaret, S. Boccato, A. D. Rosa, R. Briggs, S. Pascarelli, G. Fiquet. Ferrous Iron Under Oxygen‐Rich Conditions in the Deep Mantle Geophysical Research Letters (2019) doi: 10.1029/2019GL081922

 

Figure : La réaction de matériel hydraté (hydrated slab), soit avec le fer métallique contenu dans le manteau inférieur, soit avec le fer métallique du noyau (core), résulte en la formation d’une phase de structure pyrite, FeO2Hx, dans le manteau terrestre (mantle).

Cécile Duflot - 14/03/19

Traductions :

    Zoom Science - Une transition de phase quantique supraconducteur-isolant mesurée en deux dimensions - Juin 2021

    La transition supraconducteur-isolant en deux dimensions est un prototype de transition de phase quantique pouvant avoir lieu à très basse température, en l’absence de fluctuations thermiques, piloté par la variation d’un paramètre comme le désordre, le dopage, ou le champ magnétique. Elle est étudiée...

    » Lire la suite

    Contact

    A. Marco Saitta

    Directeur de l'institut

    marco.saitta(at)sorbonne-universite.fr

     

    Bruno Moal

    Secrétaire général

    33 +1 44 27 52 17

    bruno.moal(at)sorbonne-universite.fr

     

    Jérôme Normand

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    jerome.normand(at)upmc.fr

     

    Antonella Intili

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    antonella.intili(at)upmc.fr

     

    Ouafa Faouzi

    Gestion financière

    gestionimpmc@impmc.upmc.fr (gestionimpmc @ impmc.upmc.fr)

     

    Cécile Duflot

    Communication

    cecile.duflot(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertiser une météorite

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

    feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016