Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/IRD/MNHN

Interaction des cycles profonds de l’hydrogène et du carbone - Actu CNRS - INSU - 23 avril 2018

Une équipe franco-chilienne(1) vient de mettre en évidence l’existence probable, dans le manteau terrestre profond, d’une réaction s’accompagnant de la production d’eau. Ce nouveau mécanisme de production d’hydrogène sous la forme d’eau pourrait être à l’origine de phénomènes de magmatisme dans le manteau inférieur et de modifications de l'état mécanique et d'oxydo-réduction du manteau très profond. Cette réaction conduit en outre à la formation de substances carbonées qui pourraient être à même de transporter du dioxyde de carbone superficiel jusqu'au au noyau de la Terre.

Lire l'article sur le site de l'INSU du CNRS

 

 

 

 

Légende image : Aux conditions proches de la limite noyau-manteau de la Terre, la goethite se transforme en un peroxyde FeO2Hx de structure pyrite (en haut à droite). En présence de dioxyde de carbone, ce dernier réagit avec FeO2Hx pour former une phase de haute pression des carbonates constituée de groupements tétraédriques CO4 (en bas à gauche). © Églantine Boulard, IMPMC

 

  1. Cette équipe comprend des chercheurs de l'Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (IMPMC/Ecce Terra, CNRS / Sorbonne université / IRD / MNHN), du Synchrotron SOLEIL, de l’Instituto de Ciencias de la Tierra (Universidad Austral de Chile), de l’Institut des sciences de la Terre (ISTerre/OSUG, CNRS / UGA / IRD / IFSTTAR / USMB) et du Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes, environnement (LGL-TPE/OSUL, CNRS / ENS Lyon / Université Claude Bernard).

Référence

CO2-induced destabilization of pyrite-structured FeO2Hx in the lower mantle. E. Boulard, F. Guyot, N. Menguy, A. Corgne, AL Auzende, JP Perrillat and G. Fiquet. National Science Review, 2018, https://doi.org/10.1093/nsr/nwy032

 

Cécile Duflot - 28/08/18

Traductions :

    Un piège bactérien à strontium et baryum

    Les cyanobactéries sont des bactéries ubiquistes, capables d’utiliser la lumière pour synthétiser des molécules organiques à partir de dioxyde de carbone et d’eau tout en libérant du dioxygène. Apparues à la surface de la Terre il y a plus de 2,5 milliards d’années, elles ont irrémédiablement transformé...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Evancia Mahambou (evancia.mahambou @ upmc.fr)

    Gestion du personnel

    33 +1 44 27 74 99

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ upmc.fr)

    Communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertise de météorites

     

    Expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour les 3e et les Seconde : feriel.skouri-panet@upmc.fr (feriel.skouri-panet @ upmc.fr)

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016