Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Microscope électronique à balayage (MEB)

© Zeiss AG

La microscopie électronique à balayage (MEB) est une technique capable de produire des images et des analyses élémentaires en haute résolution de la surface d’un échantillon. Le MEB disponible à l’IMPMC est un Zeiss ULTRA55, doté d’une source électronique type FEG-Schottky : canon à émission de champ (cathode chaude) et équipé de la colonne électronique Ultra Haute Résolution Gemini®, boostée pour l’amélioration des performances à basse tension, permettant l’analyse d’échantillons à l’échelle nanométrique. Pour plus de détails techniques, veuillez consulter la fiche suivante.

 

Caratéristiques

 

Energie

    •    Tension variable en continu de 100 V à 30 kV

Résolution

    •    1,1 nm à 20 kV et 2,5 nm à 1 kV

Courant de sonde

    •    4 pA à 20 nA

Détecteurs

    •    Détecteur de type Everhart Thornley pour l’imagerie en électrons secondaires : SE2
Détecteur 4 quadrants pour l’imagerie en électrons rétrodiffusés haute tension : AsB
    •    Détecteur annulaire haute performance pour la détection des électrons secondaires basse tension : In-Lens (dans la colonne)
    •    Détecteur annulaire avec grille filtrante en énergie pour la détection des électrons rétrodiffusés basse tension : EsB (dans la colonne)
    •    Détecteur d’électrons transmis imagerie BF/DF sur échantillons minces : STEM (rétractable)
    •    Microanalyseur EDS Bruker QUANTAX Résolution 123eV sur Mn pour l’analyse élémentaire X avec logiciel Esprit, Hypermap (cartographie X, profils, pointés), HSQuant analyse avec témoins (analyse X quantitative et semi-quantitative) mosaïques.

05/02/16

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    Zoom Science - Magnétite : scène de ménage entre le spin et l’orbite - Décembre 2019

    Au cœur de bien des dispositifs magnétiques de l’électronique de pointe, la magnétite par sa simplicité formelle d’oxyde de fer cubique et la complexité avérée de sa structure électronique reste un terrain de jeu pour les physiciens. Quatre membres des équipes Minéralogie et magnétisme de basses dimensionnalités...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Adrien Nusca (adrien.nusca @ upmc.fr)

    Responsable administratif

    33 +1 44 27 52 17

     

    Jérôme Normand (jerome.normand @ upmc.fr)

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    33 +1 44 27 74 99

     

    Antonella Initili (Antonella.Intili @ upmc.fr)

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    33 +1 44 27 25 61

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Responsable financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ upmc.fr)

    Communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Contact unique pour l'expertise de météorites

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour les 3e et les Seconde : feriel.skouri-panet@upmc.fr (feriel.skouri-panet @ upmc.fr)

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016