Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - UPMC/CNRS/IRD/MNHN

L'IMPMC

L'Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC) est un institut pluridisciplinaire de physique, de sciences de la Terre et de biophysique-bioinformatique, installé au cœur de Paris au sein de l’université Pierre et Marie Curie. Laboratoire de recherche historique en minéralogie, physique et sciences des matériaux, sa stratégie de recherche est articulée sur des projets ambitieux en physique de la matière condensée, en sciences de la terre au sens large et en biologie, les trois composantes fondamentales de l’unité. La recherche y est organisée en dix équipes thématiques qui s'appuient sur la « cellule projet », en charge des développements techniques et instrumentaux, et sur plusieurs « plateformes expérimentales ». Une place importante est également faite à l’utilisation et au développement d’instrumentation sur grands instruments (sources synchrotron ou XFEL, sources de neutrons ou installations laser pour des expériences de compression dynamique). L’Institut héberge enfin la collection de Minéraux de l’UPMC à Jussieu et est lié aux collections de géologie (Minéraux, Roches, Météorites) du Muséum National d’Histoire Naturelle.

 
© IMPMC

 

L'institut est une unité mixte de recherche du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de l'université Pierre et Marie Curie (UPMC), de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et du Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN).

 

Direction : Guillaume Fiquet, Directeur de recherche CNRS

Localisation : Université Pierre et Marie Curie - 4 place Jussieu, 75005 Paris - Tour 23 - 4e étage - Barre 22-23

Entrée tour 23 (plan du campus Jussieu)

Cécile duflot - 28/06/16

Voir le flux RSS de ces contenus

Actualités

    • Unweaving the fabric of the Universe - Mairi Sakellariadou

      IMPMC - UPMC, 4, Place Jussieu 75005 Paris. Tour 23 - Barre 22-23 - 4e étage, salle 401.
      Lundi 27 février 2017 à 10 h 30
      Mairi Sakellariadou - King’s College, LondonAbstract
      Our conventional understanding of space-time, as well as our notion of geometry, break down once we attempt to describe the very early stages of the evolution of our universe. The extreme physical conditions near the Big Bang necessitate...

    • Comment a été généré le champ magnétique des premiers âges de la Terre ? - Actu CNRS - INSU - Février 2017

      S’il est bien établi que le champ magnétique terrestre est maintenu par la convection de la partie liquide du noyau terrestre, son apparition dès les premiers instants de la Terre reste une question ouverte. De nouvelles expériences à hautes pressions et températures, ainsi que des modèles théoriques, ont permis à une équipe de chercheurs du Earth life science institute (ELSI, Tokyo), de l’Institut...

    • Ingénierie des protéines pour la chélation sélective de radionucléides comme l'uranium - Catherine Berthomieu

      IMPMC - UPMC, 4, Place Jussieu 75005 Paris. Tour 23 - Barre 22-23 - 4e étage, salle 401
      Jeudi 13 avril 2017 à 14 h
      Catherine Berthomieu - Equipe interactions protéines et métal à l'institut de biosciences et biotechnologie du CEA Cadarache
      Résumé
      Plus d’un tiers des protéines dont la structure est connue contiennent un site métallique. Ces sites ont un rôle structural, ou catalysent une très grande gamme...

    • Workshop:Theory and applications of RPA-and-beyond methods in physics and chemistry - 2-4 May 2017

      A workshop on "Theory and applications of RPA-and-beyond methods in physics and chemistry" will take place on the Jussieu campus, Amphi Charpak (Tower 22, street level) on 2-4 May 2017.
      The workshop will be about recent developments and applications of the many-body random-phase approximations (RPA) and beyond in Nuclear physics, Condensed-matter physics, and Quantum chemistry.
      Organizers: Maria Hellgren...

    • Amélie Juhin, lauréate du prix du jeune chercheur de l'ESRF

      Amélie Juhin est la lauréate du Prix « Jeune Chercheur de l’année » de l’ESRF. Cette récompense, créée en 1995, est décernée chaque année par l'organisation des utilisateurs  de l’ESRF  pour un travail  remarquable effectué au synchrotron européen de Grenoble par un scientifique de 37 ans ou moins.
      Cette récompense représente un encouragement de l’ESRF à poursuivre des recherches déjà fécondes  et...

    • Molécules magnétiques déposées sur surface : du nouveau en spintronique - Actu CNRS - INC - Février 2017

      Miniaturiser les supports des dispositifs de stockage d’information binaire est aujourd’hui un enjeu fort en spintronique. Des molécules magnétiques susceptibles de remplir cette mission sont déjà connues. Mais pour les insérer dans nos appareils numériques, encore faut-il les déposer sur une surface pour les séparer les unes des autres et les manipuler sans qu’elles perdent leur propriété de bistabilité...

    • Journée de Cosmochimie - 15 mars 2017

      Colloque de cosmochimie, sur le format de la "Lunar and Planetary Science Conference" (la semaine suivante).
      IMPMC - Site Buffon - Salle des Elèves, 2e étage, 61 rue Buffon, accès via le 43 rue Buffon. Déjeuner sur place pour les inscrits moyennant contribution (sauf jeunes chercheurs).
      Pour y participer, veuillez contacter Emmanuel Jacquet, en lui fournissant un titre de contribution orale le cas échéant...

    • Ecole thématique : Marquage isotopique et traçage multi-échelles pour comprendre les cycles de la matière organique dans l’environnement

      Centre International d’études pédagogiques (CIEP) - 1 avenue Léon-Journault - 92318 Sèvres cedex
      27 au 30 mars 2017
       
      La mesure des rapports isotopiques de la matière organique a connu de  nombreux développements qui permettent aujourd'hui de déterminer une  composition isotopique de l'échelle de l'échantillon à l'échelle  moléculaire. Cette méthode permet d'étudier de nombreux processus qui se déroulent...

    • Guillaume Morard dans "La démarche scientifique" - France Culture - Mardi 7 février 2017 à 16 h

      Noyau : voyage au centre de la Terre
       
      Comment s’est formée la Terre profonde ? Quels sont les scénarios de composition et de formation du noyau qui peuvent satisfaire les observations géophysiques et géochimiques actuelles ?
      Avec la participation de Guillaume Morard (reportage), équipe Minéralogie des intérieurs planétaires de l'IMPMC
       
      Site de l'émission

read this article in English

Genèse de gisements d’un métal rare prometteur, le scandium

Les métaux rares jouent un rôle critique pour le futur de notre société, à travers leur utilisation dans les technologies de l’ère numérique et de la transition énergétique. Cet avenir est néanmoins conditionné par les capacités d’approvisionnement. Parmi ces métaux, le scandium est particulièrement...

» Lire la suite

Contact

Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ impmc.upmc.fr)

Directeur de l'institut

33 +1 44 27 52 36

 

Nalini Loret (Nalini.Loret @ impmc.upmc.fr)

Attachée de direction

33 +1 44 27 52 17

 

Dany Thomas-Emery (danielle.thomas @ impmc.upmc.fr)

Gestion du personnel

33 +1 44 27 74 99

 

Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

Gestion financière

33 +1 44 27 56 82

 

Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

Chargée de communication

33 +1 44 27 46 86

 

Adresse postale

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

 

Adresse physique

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

 

Adresse de livraison

Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

 

 

Fax : 33 +1 44 27 51 52

L'IMPMC en chiffres

L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

 

  • 40 chercheurs CNRS
  • 46 enseignants-chercheurs
  • 19 ITA CNRS
  • 15 ITA non CNRS
  • 50 doctorants
  • 13 post-doctorants
  • 12 bénévoles

 

 Chiffres : janvier 2016