Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/IRD/MNHN

Soutenance de thèse d'Edoardo Sterpetti

Edoardo Sterpetti, doctorant dans l'équipe MIMABADI, soutient sa thèse le lundi 24 septembre 2018 à 14 h

IMPMC - Sorbonne Université - 4 place Jussieu, 75005 Paris, tour 23, 4e étage, couloir 22-23, salle 401

Phase diagram and fluctuations in two-dimensional Space Charge Doped Bi2Sr2CaCu2O8+x

Le diagramme de phase des supraconducteurs à haute température critique en fonction du dopage et de la température a été étudié de manière intensive avec une variation chimique du dopage. Le dopage chimique peut provoquer des changements structurels et du désordre, masquant les effets intrinsèques. Alternativement, des échantillons ultra-minces dopés électrostatiquement peuvent être utilisés à travers des dispositifs de type transistors à effet de champ (FET). Cependant, nombreux défis technologiques sont à affronter lorsque des supraconducteurs à haute température sont concernés. Dans cette thèse nous surmontons ces obstacles en utilisant des techniques développées dans notre laboratoire et nous nous concentrons sur le supraconducteur à haute température BSCCO-2212 dont le diagramme de phase n'a jamais été étudié par effet électrostatique.

Notamment, nous fabriquons des dispositifs supraconducteurs de BSCCO-2212 de haute qualité et utilisons une méthode électrostatique originale appelée dopage de charge d'espace, et mesurons les caractéristiques de transport de 330~K à basse température. Nous extrayons les paramètres et les températures caractéristiques sur une grande plage de dopage et établissons un diagramme de phase complet pour les échantillons BSCCO-2212 d'épaisseur 1~u.c. en fonction du dopage, de la température et du désordre. Nous identifions aussi la plage critique de dopage où une transition de phase quantique est prédite. Enfin, nous examinons de près la transition supraconductrice dans la limite de la bi-dimensionnalité.  Les dispositifs BSCCO-2212 à 1 maille cristalline d'épaisseur. Les fluctuations et les effets extrinsèques sont décrits par des formalismes théoriques appropriés et le caractère bidimensionnel de la transition supraconductrice de BSCCO-2212 est analysé.

Abstract

The phase diagram of hole-doped high critical temperature superconductors as a function of doping and temperature has been intensively studied with chemical variation of doping. Chemical doping can provoke structural changes and disorder, masking intrinsic effects. Alternatively, electrostatically doped ultra-thin samples can be used through Field-Effect Transistor (FET) devices. The electrostatic modulation of charge carrier density in 2D materials is an elegant and clean approach that presents many technological challenges when high temperature superconductors are concerned. In this thesis we overcome these technological obstacles by using proprietary techniques developed in our laboratory for the study of 2D materials, and we focus on the high temperature superconductor BSCCO-2212, whose phase diagram has so far never been studied via electrostatic effect.

Notably we fabricate ultra-thin high quality superconducting BSCCO-2212 devices and use an original electrostatic method called space charge doping to measure transport characteristics from 330~K to low temperature. We extract parameters and characteristic temperatures over a large doping range and establish a comprehensive phase diagram for one-unit-cell-thick BSCCO-2212 samples as a function of doping, temperature and disorder. We also identify the critical doping range where a quantum phase transition is predicted. Finally we take a closer look at the superconducting transition in the two dimensional limit. Fluctuations and extrinsic effects are accounted for using appropriate theoretical formalism and the two dimensional character of the superconducting transition of BSCCO-2212 is analysed.

Jury

  • M. Mandar M. Deshmukh (Rapporteur)
  • Mme Lara Benfatto (Rapporteuse)
  • M. Christoph Renner (Examinateur)
  • M. Tristan Cren (Examinateur)
  • M. Abhay Shukla  (Directeur de thèse)
  • M. Johan Biscaras ( Invité)

Cécile Duflot - 14/09/18

Traductions :

    Synthèse et dégradation des acides aminés dans les météorites

    Parmi les nombreuses questions ouvertes dans la recherche sur les origines de la vie, l’une des plus intrigantes porte sur la formation et la décomposition des acides aminés, briques élémentaires des protéines, dans les météorites, et la compréhension de leur homochiralité observée sur Terre.
    Un nouveau...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Evancia Mahambou (evancia.mahambou @ upmc.fr)

    Gestion du personnel

    33 +1 44 27 74 99

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ upmc.fr)

    Communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertise de météorites

     

    Expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour les 3e et les Seconde : feriel.skouri-panet@upmc.fr (feriel.skouri-panet @ upmc.fr)

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016