Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Soutenance de thèse de Haiwa Zhang

Haiwa Zhang, doctorante dans l'équipe Physique des systèmes simples en conditions extrêmes (PHYSIX) soutient sa thèse le vendredi 29 novembre 2019 à 14 h 30.

IMPMC - Sorbonne Université - 4 place Jussieu, 75005 Paris, tour 23, 4e étage, couloir 22-23, salle 401

 

Experimental investigation of the phase diagram of ammonia monohydrate at high pressure and temperature

 

Abstract

This thesis in experimental physics investigates the phase diagram of ammonia monohydrate (AMH) at high pressure (0<P<70 GPa) and temperature (300<T<800 K). AMH is a solid compound formed composed of equal amounts of water (H2O) and ammonia (NH3). Its study under extreme P-T conditions is of great interest for the understanding and modeling of planetary interiors of giant icy planets and satellites, as well as for the understanding of density effects on hydrogen bonds. In this work, we mainly use x-ray diffraction and Raman spectroscopy to study the stable solid phases as a function of pressure and temperature. We evidence a partial ionization of the compound above 7.4 GPa at 300 K, and the existence of two new phases, AMH-VII and VIII, stable at high T. The solid-solid and solid-liquid transition lines are disclosed. The plastic nature of phase VII is demonstrated by quasi-elastic neutron scattering. The superionic nature of the solid at high P-T is suggested by the measured evolution of the infrared spectra.

 

Jury

  • Mme. Agnès DEWAELE (Rapporteur)
  • M. Volodymyr SVITLYK (Rapporteur)
  • M. Frédéric DECREMPS (Examinateur)
  • M. Jean-Paul ITI'E (Examinateur)
  • M. Frédéric DATCHI  (Directeur de thèse)
  • Mme. Sandra NINET (Encadrant de thèse)

Cécile Duflot - 26/11/19

Traductions :

    Zoom Science - La glace d’ammoniac est-elle stable à l’intérieur de Neptune ? - Septembre 2019

    La molécule d’ammoniac (NH3) est peu abondante sur Terre à l’état naturel, mais son rôle important dans l’industrie chimique, notamment pour la fabrication d’engrais, explique qu’elle soit produite massivement à plus de 100 Mt par an. Sa synthèse, via le procédé Haber, repose sur la réaction du diazote...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Jérôme Normand (jerome.normand @ upmc.fr)

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    33 +1 44 27 74 99

     

    Antonella Initili (Antonella.Intili @ upmc.fr)

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    33 +1 44 27 25 61

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ upmc.fr)

    Communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Contact unique pour l'expertise de météorites

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour les 3e et les Seconde : feriel.skouri-panet@upmc.fr (feriel.skouri-panet @ upmc.fr)

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016