Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - UPMC/CNRS/IRD/MNHN

La formation des étoiles dans l'Univers - Jonathan Freundlich (site Buffon)

Jonathan Freundlich - Observatoire de Paris

Jeudi 28 avril 2016 à 14 h 30

IMPMC, Salle des élèves, 2ème étage, 61 rue Buffon, Paris 5e

 

Résumé

Le modèle standard de la cosmologie suppose l’existence d’une forme de matière invisible qui représenterait près de 85 % de toute la matière et déterminerait la dynamique des grandes structures de l’Univers, la “matière noire”. À l’échelle des galaxies, la matière ordinaire, ou “baryonique”, se découplerait néanmoins de la matière noire, notamment pour former les étoiles. Celles-ci se forment à partir de nuages de gaz moléculaire froid qui se contractent et se fragmentent sous l’effet de leur propre gravité dans des conditions turbulentes relativement mal connues. Par exemple, certains scénarios suggèrent que les structures filamentaires observées dans le milieu interstellaire ont constitué la première étape de la formation des cœurs denses dans lesquels se forment les étoiles. Par ailleurs, les observations montrent qu’il y a dix milliards d’années, les galaxies formaient bien plus d’étoiles qu’aujourd’hui. Est-ce uniquement dû à de plus grands réservoirs de gaz, ou est-ce que les processus en jeu pourraient aussi avoir été plus efficaces à cette époque-là ? Les galaxies sont des systèmes complexes où le gaz qui sert à former les étoiles est sans cesse renouvelé, recyclé ou mis en mouvement. La formation et l’évolution des premières générations d’étoiles peuvent ainsi non seulement se répercuter sur les générations suivantes, mais aussi affecter les galaxies à bien plus grande échelle. Les mouvements de la matière baryonique peuvent même influer sur la distribution de la matière noire des galaxies, ce qui n’est pas sans conséquence pour notre compréhension du modèle standard de la cosmologie. 

 

Emmanuel Jacquet (emjacquet @ mnhn.fr)

Cécile Duflot - 05/04/16

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    Les séminaires ailleurs

    Nous avons sélectionné quelques sites sur lesquels sont recensés des séminaires pouvant vous intéresser :
    Semparis : les serveur des séminaires parisiens
    LPTMC
    SOLEIL
    ESPCI
    Laboratoire Léon Brillouin
    INSP
    IPGP
    CEA
    Colloquium Pierre et Marie Curie

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ impmc.upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ impmc.upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Dany Thomas-Emery (danielle.thomas @ impmc.upmc.fr)

    Gestion du personnel

    33 +1 44 27 74 99

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Chargée de communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertise de météorites

     

    Expertise de matériaux et minéraux

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016