Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - UPMC/CNRS/IRD/MNHN

Anton - Une bulle spéculative ? - Marc Baaden

Marc Baaden - IBPC (UPMC)

Lundi 3 novembre 2014 à 10 h 30

IMPMC, Université P. et M. Curie, 4, Place Jussieu, 75005 Paris

Salle de conférence, 4e étage, Tour 22-23, Salle 1

 

 

 

 

Résumé

 

Pendant longtemps, les algorithmes de dynamique moléculaire étaient limités à des durées de simulation qui ne dépassaient pas la microseconde, surtout à cause de la puissance de calcul nécessaire. Cette frontière a été franchie dans le cas de petites protéines, d'une soixantaine d'acides aminés, avec une prédiction de la structure native de très grande qualité, obtenue après une trajectoire de la dizaine de millisecondes [1]. L'auteur de cette performance est un ancien responsable d'un fonds d'investissement, David E Shaw, qui a fait fortune grâce au trading haute fréquence. Une fois quelques milliards de dollars mis de côté, il a fait une OPA sur un sujet scientifique (le repliement des protéines), en fondant sa société privée de recherche, David E Shaw Research, basée à Times Square. Il a mis au point à la fois des algorithmes performants réunis dans le logiciel Desmond, et une machine dédiée, Anton.

Je tenterai de raconter cette histoire et ses étapes depuis la création de la société, et ce qu'elle ouvre comme perspectives en particulier en terme de réponse numérique au problème du repliement des protéines et à la caractérisation de leur fonction. Anton est le dernier prodige d’une époque où la dynamique moléculaire, saluée par le Prix Nobel 2013, est devenue un outil de routine dans le monde de la biologie.

 


[1] K. Lindorff-Larsen, S. Piana, R. O. Dror, D. E. Shaw, "How Fast-Folding Proteins Fold," Science, vol. 334, 2011, pp. 517–520.

Cécile Duflot - 16/02/16

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    Les séminaires ailleurs

    Nous avons sélectionné quelques sites sur lesquels sont recensés des séminaires pouvant vous intéresser :
    Semparis : les serveur des séminaires parisiens
    LPTMC
    SOLEIL
    ESPCI
    Laboratoire Léon Brillouin
    INSP
    IPGP
    CEA
    Colloquium Pierre et Marie Curie

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ impmc.upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ impmc.upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Dany Thomas-Emery (danielle.thomas @ impmc.upmc.fr)

    Gestion du personnel

    33 +1 44 27 74 99

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Chargée de communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016