Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - UPMC/CNRS/IRD/MNHN

L'oxyde de Bore

Pourquoi l’oxyde de Bore se solidifie-t-il sous forme d’un verre désordonné et non d’un cristal régulier ?

 

L’oxyde de bore se solidifie à température ambiante en un verre désordonné à cause de l’existence de nombreuses formes cristallines différentes dont les énergies de formation sont comparables.

 

Lorsqu’un liquide devient solide, il forme soit un cristal, parfaitement ordonné soit un verre, dont l’organisation des atomes est aussi désordonnée que dans un liquide. Parmi tous les matériaux, l’oxyde de bore (B2O3) présente des propriétés anormales. Contrairement à d’autres formateurs de verres, la phase vitreuse de B2O3 est structuralement très différente des phases cristallines connues. De plus, à pression ambiante, B2O3 se solidifie en verre et ne cristallise jamais ; il faut refroidir le liquide sous une pression dépassant les 4000 atmosphères (0,4 GPa) pour qu’il cristallise. En déterminant les formes possibles de cristallisation de l’oxyde de bore, des physiciens de l’Institut de Minéralogie et de Physique des Milieux Condensés - IMPMC (CNRS - UPMC - IRD) viennent d’expliquer ce phénomène. Ce travail fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Materials.

Lire la suite (site de l'INP du CNRS)

Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr) - 16/02/16

Traductions :

    L’interaction répulsive entre paires de Cooper au cœur de la supraconductivité à haute température critique

    Trente ans après sa découverte en 1986 par Bednorz et Müller, la supraconductivité à haute température critique (HTc) demeure encore une énigme. Deux questions se posent afin de comprendre ce phénomène : quelle est l’origine physique des paires de Cooper et quel est le mécanisme de condensation ? C’est...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ impmc.upmc.fr)

    Directeur de l'institut

    33 +1 44 27 52 17

     

    Nalini Loret (Nalini.Loret @ impmc.upmc.fr)

    Attachée de direction

    33 +1 44 27 52 17

     

    Dany Thomas-Emery (danielle.thomas @ impmc.upmc.fr)

    Gestion du personnel

    33 +1 44 27 74 99

     

    Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Gestion financière

    33 +1 44 27 56 82

     

    Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

    Chargée de communication

    33 +1 44 27 46 86

     

    Expertise de météorites

     

    Expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour les 3e et les Seconde : feriel.skouri@impmc.upmc.fr (feriel.skouri @ impmc.upmc.fr)

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Université Pierre et Marie Curie - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016