Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Objectifs

L’objectif de ce projet est d’explorer le régime fluide dense et chaud de quelques constituants fondamentaux des planètes Joviennes et glacées (H2, He, N2, O2, CO2, H2O, NH3 and CH4), lorsqu'ils sont soumis à des conditions extrêmes de pression et température. Ce régime P-T, situé entre la phase fluide moléculaire et la phase plasma totalement dissociée, n'a encore jamais été exploré par des expériences de compression statique. Notre but est d’observer  et de caractériser expérimentalement les états exotiques de la matière prédits par les calculs ab initio, tels que l’eau et l’ammoniac ionique, l’oxygène et l’hydrogène métallique, l’hélium conducteur ou les phases polymérisées du dioxyde de carbone et de l’azote. Nous chercherons également à répondre aux questions fondamentales concernant les transitions de phases moléculaire-ionique, isolant-métal, ou moléculaire-polymérique dans ces fluides : Quelles sont leurs signatures structurales et dynamiques ? Sont-elles des transitions liquide-liquide du premier ordre ? Sont-elles précédées par des états d’ordre et/ou de liaisons chimiques intermédiaires ? Nous déterminerons également les équations d’état de ces fluides qui sont des données cruciales pour la modélisation des intérieurs planétaires et complèteront les informations issues des expériences d’ondes de choc dans un domaine de densité inaccessible par ces méthodes.

 

Pour atteindre nos objectifs, il est nécessaire de mettre en place de nouveaux outils et méthodes capable de résoudre les grands défis techniques que représentent la production et la caractérisation des échantillons fluides de composés légers sous conditions P-T extrêmes.  Nous voulons mettre en œuvre trois sondes expérimentales in situ distribuées sur les sites des trois partenaires: diffraction des rayons X, spectroscopie Raman résolue en temps et diffusion Brillouin. Chacune de ces expériences doit être optimisée pour les études en cellule à enclumes de diamant couplée au chauffage laser, seule technologie capable d’accéder aux conditions extrêmes désirées. Leur combinaison est nécessaire, d’une part, pour faciliter l’analyse des données, et d’autre part, obtenir une description physique, chimique et thermodynamique la plus complète possible des échantillons. Les études expérimentales seront complétées par des études théoriques fondées sur la dynamique moléculaire classique et ab initio, afin d’aider l’interprétation des résultats expérimentaux, d’accéder à des informations difficiles à obtenir par l’expérience seule, et éventuellement guider les expériences.

 

Ce projet a été divisé en 5 tâches principales :

 

1.    Stabilisation d’échantillons fluides stables en cellule à enclumes diamant chauffés par laser

 

2.    Etudes structurales par diffraction des RX

 

3.    Dynamique vibrationnelle et transitions de phases étudiées par spectroscopie Raman résolue en temps

 

4.    Vitesse du son, équation d’état et transitions du premier ordre étudiées par diffusion Brillouin

 

5.    Simulations des fluides denses par dynamique moléculaire ab-initio

 

 

 

Cécile Duflot - 10/03/16

Traductions :

    Zoom Science - Distribution du nickel entre les différentes phases minérales du fer dans les sédiments du lagon de Nouvelle-Calédonie : le rôle ubiquiste des sulfures de fer remis en question ? - Février 2020

    Situés à l’interface entre les continents et l’océan, les milieux sédimentaires littoraux sont particulièrement exposés aux impacts des activités anthropiques. La compréhension des cycles biogéochimiques des éléments au sein de ce compartiment est donc essentielle pour évaluer les échanges Terre-Mer...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet

    Directeur de l'institut

    guillaume.fiquet(at)upmc.fr

     

    Adrien Nusca

    Responsable administratif

    adrien.nusca(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 52 17

     

    Jérôme Normand

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    jerome.normand(at)upmc.fr

     

    Antonella Intili

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    antonella.intili(at)upmc.fr

     

     

    Danielle Raddas

    Responsable financière

    danielle.raddas(at)upmc.fr

     

    Cécile Duflot

    Communication

    cecile.duflot(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 46 86

     

    Contact unique pour l'expertise de météorites

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

    feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016