Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - UPMC/CNRS/IRD/MNHN

Publications dans la revue Science

La température du noyau de la Terre réévaluée par l'ESRF

Des scientifiques du CEA, de l’ESRF et du CNRS ont déterminé la température près du centre de la Terre, à la frontière de son noyau de fer solide. Ils ont soumis un échantillon de micro-grains de fer aux conditions extrêmes que l’on trouve dans le noyau terrestre, la zone la plus profonde de notre planète. En utilisant le faisceau de rayons X de l’ESRF, le plus brillant du monde, ils ont ainsi mesuré le point de fusion et, en confrontant cette propriété aux mesures réalisées par les sismologues, en ont déduit avec une bonne précision la température dans le noyau : entre 3 800°C et 5 500°C suivant la profondeur. Ces résultats sont publiés le 26 avril 2013 dans la revue Science.

 

S. Anzellini, A. Dewaele, M. Mezouar, P. Loubeyre, G. Morard : "Melting of Iron at earth’s Inner Core Boundary based on Fast X-ray Diffraction", Science 26 April 2013

 

Télécharger le communiqué de presse du CEA

"Terrestrial Accretion Under Oxidizing Conditions"

Julien Siebert and co-workers, Science DOI: 10.1126/science.1227923 (2013)

Lire l'abstract

Lire le Zoom Science (janvier 2013)

"Spin Crossover in Ferropericlase at High Pressure: A seismologically Transparent Transition?"

Daniele Antonangeli and co-workers, Science 331, 64 (2011)

Pressure evolution of the single-crystal elastic moduli of (Mg1–x,Fex)O-ferropericlase (table S1) ( 15 ). Solid squares, IXS data for x = 0.17 (this work); open diamonds, ambient pressure ultrasonic determinations for x = 0.17 ( 26 ); open triangles, Brillouin measurements for x = 0.06 ( 23 ); open inverted triangles, ISLS results for x = 0.06 ( 10 ); open circles, Brillouin determinations for x = 0.10 ( 22 ). Error bars account for the uncertainties on the measured velocities and densities ( 15 ). at. %, atomic percent.

Lire l'article

"Melting of Peridotite to 140 Gigapascals"

Guillaume Fiquet and co-workers, Science 329, 1516 (2010)



Scanning electron microscopy image of a “mantle” sample after transformation, stuck on a copper grille and thinned down by a focused ion beam (FIB). It allows to detect the different synthesized minerals and liquids during these experiments: a matrix, consisting of a phase of a perovskite structure ((Mg,Fe)SiO3), - the most abundant mineral in the Earth because it is the most stable in the inferior mantle), is shown in light grey. The veins and liquid pockets enriched in iron and calcium are visible (in dark grey). Scale of the horizontal bar is 2 micrometers

Lire l'article

Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr) - 17/02/16

La pression pour contrôler le dopage électronique

Le contrôle du dopage dans les semi-conducteurs est à la base du fonctionnement des dispositifs électroniques actuels, constitués de structures hybrides MOS (métal, oxyde, semi-conducteur). L’évolution de ces structures est cependant limitée par le choix restreint des matériaux compatibles avec le silicium...

» Lire la suite

Contact

Guillaume Fiquet (Guillaume.Fiquet @ impmc.upmc.fr)

Directeur de l'institut

33 +1 44 27 52 36

 

Nalini Loret (Nalini.Loret @ impmc.upmc.fr)

Attachée de direction

33 +1 44 27 52 17

 

Dany Thomas-Emery (danielle.thomas @ impmc.upmc.fr)

Gestion du personnel

33 +1 44 27 74 99

 

Danielle Raddas (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

Gestion financière

33 +1 44 27 56 82

 

Cécile Duflot (cecile.duflot @ impmc.upmc.fr)

Chargée de communication

33 +1 44 27 46 86

 

Fax : 33 +1 44 27 51 52

L'IMPMC en chiffres

L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

 

  • 40 chercheurs CNRS
  • 46 enseignants-chercheurs
  • 19 ITA CNRS
  • 15 ITA non CNRS
  • 50 doctorants
  • 13 post-doctorants
  • 12 bénévoles

 

 Chiffres : janvier 2016