Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Eglantine Boulard

Domaine d’expertise

Sujets de recherche:
- Structure, Composition et dynamique du manteau et noyau terrestres
- Cycle géochimique des éléments volatils
- Physique des minéraux, expérimentation en conditions extrêmes
- Développement d’imagerie 3D en conditions extrêmes et en temps réel

Instrumentation: 
Pétrologie expérimentale et physique des minéraux :
- Cellule à enclumes de diamant (CED) avec chauffage laser
- Presse Paris-Edinburgh (PE)
- Presse multi-enclumes
Expériences hydrothermales :
- Autoclave gros volume
- Autoclave à joint froid

Méthodes d’analyse in situ et ex situ:
Techniques basées sur le rayonnement synchrotron :
- Diffraction de Rayons-X (DRX) in situ à haute pression et haute température. Identification des assemblages minéralogiques et raffinement de nouvelles structures cristallographiques (lignes de faisceau: APS 16-ID-B, ESRF ID-27, ALS 12.2.2, SOLEIL – Psiché)
- Spectroscopie de structures proches du seuil d'absorption de rayons X (XANES) in situ en CED pour l’étude de l'état d'oxydation et les changements de liaison chimique des métaux de transition (ligne de faisceau ESRF ID-24)
- Micro et Nano tomographie de rayons-X in situ à haute pression et haute température en CED et presse PE: détermination du volume d’un échantillon en fonction de la pression, et analyse de la structure interne de l’échantillon (connectivité de liquide dans une matrice solide) expérience sur les lignes de faisceau BL62-c (SSRL) et Psiché (SOLEIL)
- Nano tomographie XANES in situ à haute pression en CED qui permet d’identifier les différent spectres XANES à l’intérieur du volume d’échantillon (ligne de faisceau BL62c-SSRL)
- Spectroscopie Infrarouge in situ, suivi de modifications cristallines de minéraux sous pression (liaisons C-O ou cation-O); expériences sur la ligne de faisceau U2A (NSLS)
- Spectroscopie d’émission de rayons-X (XES) in situ en CED, suivi de la structure électronique locale des couches et orbitales extérieures (comme le spin) expérience sur la ligne de faisceau ID 16-D beamline à l’APS
- Microscopie de rayons-X en transmission par balayage (STXM), étude de l’environnement local des éléments et degré d’oxydo-réduction, expérience sur la ligne de faisceau 11.0.2 à l’ALS

Techniques de Laboratoires:
- Spectroscopie Raman
- Microscopie électronique en transmission (MET) et diagnostiques associés : Microscopie électronique en transmission par balayage (STEM); diffraction électronique qui apporte des informations de structure cristalline et permet le raffinement de nouvelle structure; spectroscopie en dispersion d’énergie (EDX) permet des analyses chimiques semi-quantitatives, spectroscopie des pertes d’énergie (EELS) qui permet l’analyse de l’environnement local de l’élément et analyses stoechiométriques
- Focused Ion Beam (FIB) préparation de lames fines pour des analyses MET et échantillons de départ pour des analyses en nano tomographie de rayons-X
- Microscopie électronique à balayage
- Microsonde électronique (analyses chimiques)

 

Fonction et rattachement

Chargée de recherche CNRS

Courriel

eglantine.boulard(at)upmc.fr

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (IMPMC)
Tour 23 - Barre 23-13 – 4e étage, bureau 405
BC 115 - 4 place Jussieu
75252 PARIS Cedex 05

Carrière

  • depuis Octobre 2019 : CRCN, à l'IMPMC
  • 2017-2018: Chercheur contractuel CNRS - CEA, Paris, France: Etude des transitions martensitiques de métaux par tomographie in situ ultra rapide à haute pression et température
  • 2015-2017: Postdoc au synchrotron SOLEIL, Orsay, France: Développement de la tomographie in situ ultra rapide à haute pression et température et support aux utilisateurs sur la ligne de faisceau Psiché (expériences en presse multi-enclumes) Etude des propriétés de transport de liquides carbonatés par tomographie in situ ultra rapide à haute pression et température en collaboration avec l’université de Géologie de Lyon (J-P Perrillat) et l’IMPMC (Y. Le Godec)
  • 2014-2015: Postdoc à l'institut NEEL, Grenoble, France : Etude de la structure de liquides super-critique H2O-CO2 par spectroscopie Raman
  • 2011-2014: Postdoc à l'Université de Stanford, California, U.S.A. Etude du diagramme de phase de carbonate par XRD, IR, MET et nano-tomographie XANES (collaborations avec D. Pan et G. Galli de l’université de Chicago ; A. Goncharov et Z. Liu de l’Institut Carnegie ; M. Blanchard de l’Université Paul Sabatier) Etude de la densité de liquides à haute pression et des propriétés de mouillage de liquide par nano-tomographie in situ en conditions extrêmes (collaboration avec Y. Liu de SSRL)

 

 

Diplômes français et étrangers

  • 2011: Doctorat en Géophysique, Institut de Physique du Globe de Paris- l’IMPMC: « Stabilité de phases carbonatées en conditions mantelliques : implications pour le cycle géodynamique du carbone. » Sous la direction de G. Fiquet et F. Guyot
  • 2007: Master Recherche en Science de la Terre et de l'Univers: spécialité Terre Solide, Université Joseph Fourier, Grenoble, France. M2 Stage de recherche en collaboration entre l’Institut des sciences de la Terre (ISTerre) (anciennement Laboratoire de Géodynamique des Chaines Alpines (LGCA)) à Grenoble et l’Institut français du Pétrole (IFP) à Paris: « Serpentinisation expérimentale de croûte océanique et production de méthane et hydrogène associée. » Encadrement : O. Vidal, S. Guillot (LGCA) et T. Parra (IFP). M1 Stage de recherche à l’ISTerre, Grenoble: « Datations 40Ar/39Ar et conditions P-T de roches métamorphiques de l’Equateur »Encadrement : Lapierre et E. Jaillard (LGCA)
  • 2005: Licence en Science de la Terre et de l'Univers: Université Joseph Fourier, Grenoble, France

Eglantine Boulard - 05/02/20

Traductions :

    Zoom Science - Distribution du nickel entre les différentes phases minérales du fer dans les sédiments du lagon de Nouvelle-Calédonie : le rôle ubiquiste des sulfures de fer remis en question ? - Février 2020

    Situés à l’interface entre les continents et l’océan, les milieux sédimentaires littoraux sont particulièrement exposés aux impacts des activités anthropiques. La compréhension des cycles biogéochimiques des éléments au sein de ce compartiment est donc essentielle pour évaluer les échanges Terre-Mer...

    » Lire la suite

    Contact

    Guillaume Fiquet

    Directeur de l'institut

    guillaume.fiquet(at)upmc.fr

     

    Adrien Nusca

    Responsable administratif

    adrien.nusca(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 52 17

     

    Jérôme Normand

    Gestion du personnel

    Réservation des salles

    jerome.normand(at)upmc.fr

     

    Antonella Intili

    Accueil et logistique

    Réservation des salles

    antonella.intili(at)upmc.fr

     

     

    Danielle Raddas

    Responsable financière

    danielle.raddas(at)upmc.fr

     

    Cécile Duflot

    Communication

    cecile.duflot(at)upmc.fr

    33 +1 44 27 46 86

     

    Contact unique pour l'expertise de météorites

     

    Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

     

    Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

    feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

     

    Adresse postale

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

    Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse physique

    Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

     

    Adresse de livraison

    Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

    Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

     

     

    Fax : 33 +1 44 27 51 52

    L'IMPMC en chiffres

    L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

     

    • 40 chercheurs CNRS
    • 46 enseignants-chercheurs
    • 19 ITA CNRS
    • 15 ITA non CNRS
    • 50 doctorants
    • 13 post-doctorants
    • 12 bénévoles

     

     Chiffres : janvier 2016