Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie
UMR 7590 - Sorbonne Université/CNRS/MNHN/IRD

Diversité et histoire évolutive des cyanobactéries formant du carbonate de calcium intracellulaire

Au début de l'ERC Calcyan, nous connaissions une cyanobactérie formant uniquement du CaCO3 intracellulaire (Couradeau et al., 2012) que nous avons décrite pour la première fois et nommée Gloeomargarita lithophora (Moreira et al., 2017). En criblant des souches de cyanobactéries phylogénétiquement diverses dans des collections de culture, en utilisant des microscopies électroniques à balayage et à transmission, nous avons trouvé 7 autres souches formant du CaCO3 intracellulaire (Benzerara et al., 2014). Certaines d'entre elles avaient été étudiées en détail auparavant par d'autres groupes, mais la biominéralisation intracellulaire avait été négligée. De nouveaux protocoles de préparation des échantillons ont été la clé de ce travail. De manière intéressante, nous avons également remarqué que la biominéralisation intracellulaire du CaCO3 était liée à la division cellulaire chez toutes les espèces du clade monophylétique de Thermosynechococcus elongatus BP-1. En collaboration avec Purificación López-García et David Moreira à l'ESE d'Orsay, nous avons conçu des amorces spécifiques contre les gènes de l'ARNr 16S de plusieurs groupes de cyanobactéries formant du CaCO3 intracellulaire (Ragon et al., 2014). Sur la base de cette approche, nous avons trouvé une distribution cosmopolite des cyanobactéries formant du CaCO3 intracellulaire et les avons détectées dans des microbialites collectées dans quatre lacs mexicains, dans des zones karstiques et dans certains tapis microbiens thermophiles et hypersalins collectés en Amérique du Sud et/ou en Europe du Sud. Récemment, en effectuant des analyses phylogénomiques, nous avons découvert que les plastes des eucaryotes ont évolué à partir de cyanobactéries à ramification profonde et que le plus proche parent cultivé actuel des plastes primaires est Gloeomargarita lithophora (Ponce-Toledo et al., 2017). Cela ouvre des questions sur la possibilité qu'un transfert de biominéralisation du CaCO3 se soit produit des cyanobactéries aux eucaryotes.

 

Voir également INSU highlight

 

ERC Calcyan

Diversité / Ultrastructures / Mécanismes moléculaires / Fractionnement isotopique (Sr, Ba) / Environnement et géochimie / Fossilisation

SEM-CLSM corrélatif / STXM / Géochimie en temps réel

Équipe

 

 

 

 

Liste des membres / Projets de recherche / Publications / Thèses de doctorat

Ouvrages et extraits / Ressources vidéo / Missions de Terrain

19/07/21

Traductions :

Zoom Science - Une transition de phase quantique supraconducteur-isolant mesurée en deux dimensions - Juin 2021

La transition supraconducteur-isolant en deux dimensions est un prototype de transition de phase quantique pouvant avoir lieu à très basse température, en l’absence de fluctuations thermiques, piloté par la variation d’un paramètre comme le désordre, le dopage, ou le champ magnétique. Elle est étudiée...

» Lire la suite

Contact

A. Marco Saitta

Directeur de l'institut

marco.saitta(at)sorbonne-universite.fr

 

Bruno Moal

Secrétaire général

33 +1 44 27 52 17

bruno.moal(at)sorbonne-universite.fr

 

Jérôme Normand

Gestion du personnel

Réservation des salles

jerome.normand(at)upmc.fr

 

Antonella Intili

Accueil et logistique

Réservation des salles

antonella.intili(at)upmc.fr

 

Ouafa Faouzi

Gestion financière

gestionimpmc@impmc.upmc.fr (gestionimpmc @ impmc.upmc.fr)

 

Cécile Duflot

Communication

cecile.duflot(at)upmc.fr

33 +1 44 27 46 86

 

Expertiser une météorite

 

Contact unique pour l'expertise de matériaux et minéraux

 

Stages d'observation pour élèves de 3e et de Seconde

feriel.skouri-panet(at)upmc.fr

 

Adresse postale

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590

Sorbonne Université - 4, place Jussieu - BC 115 - 75252 Paris Cedex 5

 

Adresse physique

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie - UMR 7590 - Sorbonne Université - 4, place Jussieu - Tour 23 - Barre 22-23, 4e étage - 75252 Paris Cedex 5

 

Adresse de livraison

Accès : 7 quai Saint Bernard - 75005 Paris, Tour 22.

Contact : Antonella Intili : Barre 22-23, 4e étage, pièce 420, 33 +1 44 27 25 61

 

 

Fax : 33 +1 44 27 51 52

L'IMPMC en chiffres

L'IMPMC compte environ 195 personnes dont :

 

  • 40 chercheurs CNRS
  • 46 enseignants-chercheurs
  • 19 ITA CNRS
  • 15 ITA non CNRS
  • 50 doctorants
  • 13 post-doctorants
  • 12 bénévoles

 

 Chiffres : janvier 2016